L’Ideas Box présentée aux jeunes en décrochage dans le cadre du programme « La France s’engage »

Toul-conf-2-800x400

Bibliothèques Sans Frontières et Make Sense ont organisé le 21 janvier dernier une journée d’ateliers à destination des jeunes Toulois.

 

Dans le cadre du programme « La France s’engage » et à l’initiative de Dominique Potier, député de Meurthe-et-Moselle, les associations BSF et MakeSense ont préparé conjointement une journée d’ateliers à Toul. Le but de cette rencontre était de former des jeunes Toulois en décrochage à l’élaboration de projets citoyens.

Vingt-huit jeunes de 16 à 25 ans issus de la Mission Locale et de l’Ecole de la 2eme Chance ont donc été invités à réfléchir et à faire entendre leurs voix sur les défis qu’ils rencontrent au quotidien, que ce soit dans le domaine de l’emploi, de l’éducation ou dans l’exercice de leur citoyenneté. Ils ont ensuite eu l’opportunité d’inventer ensemble des solutions locales pour relever ces défis, en utilisant notamment l’Ideas Box comme support multimédia et comme scène lors des débats et présentations.

Plusieurs projets ont émergé de ces discussions, comme « Co-Boulot », et le « Food Truck ».

- « Co-Boulot », une plateforme d’information collaborative, permettant d’aider les jeunes à trouver un emploi par le partage d’expériences, de tutorats et de conseils.

- Le « Food Truck », projet déjà imaginé par l’un des jeunes Toulois. Il s’agit d’un camion mobile permettant de proposer aux diabétiques une alimentation saine, variée et gourmande.

Toul-pres-800x400

Les représentants de ces deux projets ont eu l’opportunité de présenter leurs réflexions devant une assemblée de 600 personnes le soir même, réunie à l’occasion des vœux du député de Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier. Ce dernier souhaitait mettre en lumière la Génération Civique au cours de la soirée. BSF et MakeSense ont donc été conviés à s’exprimer sur ce sujet en tant que lauréats de « La France s’engage », aux côtés de l’association Coexister, l’entreprise sociale 1083, et l'ONG Stej Togo. Suite aux présentations, un temps d’échanges convivial a permis aux jeunes de recevoir des retours sur leurs projets et des propositions de support matériel et financier.

Cet évènement est la première étape d’une série d’ateliers qui se déroulera bientôt dans toute la France.